Close
<% search.count %> <% search.count > 0 ? 'Results' : 'Result' %>
<% article['medias_ng_thumb']['alt'] %> <% article['medias_thumb']['alt'] %>
<% article['international_article']['title'] %>

<% article['international_article']['tagline'] ? ucfirst(article['international_article']['tagline'].toLowerCase()) : '' %>

  • (<% article['comments_count'] %>) Reviews
From From €<% article['min_price'] %>
From €<% article['min_price'] %> to <% article['max_price'] > 0 ? '€' + article['max_price'] : '' %>
Book
Tatoueurs Tatoues

Tatoueurs Tatoués

  • (<% comments_count %>) <% comments_count > 1 ? 'Commentaires' : 'Commentaire' %>

Vous allez aimer:

S’imposant en tant que forme d’art incontestable, le tatouage s’incruste et « s’encre » au Quai Branly pour 2 ans. Sur les toits de l’exposition permanente, plus de 300 œuvres retracent l’histoire du tatouage, cet art en constant mouvement, entre rébellion et conformisme, entre local et global, entre tradition et art, à travers les civilisations et des continents. Amicalement, Parisianist !

  • <% price_category.international_price_category.title %>

1. Selectionnez votre ticket

<% price['international_price']['title'] %>
Réduction €<% price['price'] %>  À partir de €<% price['from'] %> €<% price['price_off'] %>

  • <% special_offer.trim() %>
  • €<% price.price_off %>
  • <% ticket.trim() %>
  • <% not_included.trim() %>
  • <% what_to_know.trim() %>

2. Selectionnez votre horaire

You must choose a date
  • Ticket valable pour un an
€ <% roundDecimal(currentPrice.item.final_price * currentPrice.item.nb_taken) %>

€ <% special_price.total ? special_price.total : 0 %>

Total:
€<% currentPrice.item.total %>
RESERVER

Notre Engagement


  • Meilleurs Prix Garantis
  • Paiement Sécurisé
  • Sans frais de réservation
  • Sans frais d'annulation

À propos


Y aller
37 Quai Branly, 75007 Paris
Ligne 6 - Bir Hakeim Ligne 8 - Ecole Militaire Ligne 9 - Iéna / Alma Marceau
Ligne C - Pont de l'Alma

Horaires
Samedi : Closed Samedi : Closed
plus moins
Monday : Closed Tuesday : Closed Wednesday : Closed Thursday : Closed Friday : Closed Saturday : Closed Sunday : Closed Monday : Closed Tuesday : Closed Wednesday : Closed Thursday : Closed Friday : Closed Saturday : Closed Sunday : Closed

L'article de nos experts

Introduction

L'exposition "Tatoueurs tatoués" replace dans un contexte historique, géographique et religieux la pratique artistique du tatouage. Entre marque rituelle, et marque d’exclusion, punition ou fierté, cette marque indélébile  se surpasse  pour se hisser au rang d’œuvre d’art. L’exposition conte l’histoire contemporaine du tatouage, celui d’un perfectionnement et d’un affranchissement artistique. Vénérer, diviniser, marginaliser, guérir, magnifier, le tatouage, c’est la trace d’une relation de soi à soi, d’un individu au groupe, du tatoueur au tatoué.

Anecdote Parisianist : Le mot « tatouage » nait au XVIIIe siècle, et vient d'un terme polynésien qui signifie "marquer" ou "inciser".

Le tatouage

Le Musée du Quai Branly, lieu où dialoguent les cultures et où l’art premier est hissé au premier rang de l’art mondial, a choisi ici le meilleur du tatouage : Treize prototypes reproduisant de manière hyperréaliste des parties du corps, tatoués spécialement pour l’occasion par les meilleurs tatoueurs quels que Jack Rudy, Tin-Tin. En quelques pas, on passe de l’art primitif à la beauté contemporaine. « Rien n’est plus constant que le changement », une citation de Freud qu’Anne et julien, fameux duo d'artistiques créateurs de la revue Hey! et commissaires de l’exposition secondés par Tin Tin, professent. Ces derniers nous ballottent entre les prisonniers européens, et les pompiers japonais, les side-shows américains ou Maoris de Nouvelle-Zélande.

Chronologie

Après quelques panneaux explicatifs, vous vous engouffrez alors dans le couloir du temps et des métamorphoses du tatouage. Des usages thérapeutiques, du Chalcolithique (3 500 avant JC), vous passez aux  usages sociaux du tatouage durant l’antiquité ou religieux sous le XVe siècle avec les différents pèlerinages et croisades

L'Europe

Du couloir temporel on prend alors un couloir géographique. L’Europe tout d’abord, où le tatouage y est réintroduit par les marins du capitaine Jacques Cook.  Le tatouage se développe à la marge, comme on peut le voir sur les photos des premières salles, de la mer, à la rue, à l’armée (vidéo pertinente sur les combattants de la grande guerre), à la prison (très belles photographies dans les premières salles). Le tatoué c'est le criminel, l'exclu, la prostituée. Après avoir enjolivé l’histoire des marins, le tatouage s’implante dans le milieu carcéral, remarqué par les criminologues comme une source de récidive, il est rejeté par la société latine,  alors que le monde anglo-saxon, lui y voit l’image de l’exotisme.

Les Etats-Unis

Aux Etats-Unis, au lieu de devenir digressif, le mythe de l’homme tatoué par des aborigènes trouve son public dans les hommes de foire aux chapiteaux et sa roulotte itinérante (the side Show). Sous l’âge d’or des cracheurs de feu et des avaleurs de sabres, le tatouage devient spectacle. Le tatouage se professionnalise. Charlie Wagner, tatoueur légendaire de Bonnie and Clyde, révolutionne le paysage et embellie les femmes.  Mais sa démocratisation clos le spectacle. Le tatouage se sédentarise et on accélère, alors, notre course autour du monde.

Le Japon

D’abord le Japon avec son Irezumi (soit « introduire de l’encre »). Déjà connu des tribus du nord, le tatouage est ressuscité au XVIIIe siècle par les pompiers sauveurs, puis repris par les artistes du Kabuki, forme ancestrale du théâtre traditionnel japonais, et se propage à travers divers rangs de la population. Devenu mafieux, il est redécouvert grâce à l’engouement international du somptueux tatouage japonais, sans motif,  qui s’adapte à la morphologie du corps.

L'Asie & L'Océanie

Quant à la Nouvelle-Zélande, ce sont les détails du moko, un tatouage facial fait de lignes et de spirales sur les chefs et les guerriers glorieux aux combats, superbement photographiés et qui fascinent au Quai Branly. Les différentes cultures s’enchainent à travers les salles, la Polynésie, Bornéo, les Philippines, avec dans chaque salle des tatouages sur silicone, ou des représentations sur papier, plus beaux les uns que les autres. Du tatouage punitif chinois, on passe au tatouage sacré thaï, mélange de divinités et d’animaux protecteur, re-popularisés par Angelina Jolie.

Conclusion

A l’heure où le tatouage déviant est  banalité, celui-ci connait aussi une seconde vie artistique grâce aux nouvelles technologies (techniques et supports de tatouage). Aujourd'hui, un Français sur dix est tatoué selon une étude récente (10% version américaine). Du local on est allé vers du global, du marginalisant vers de l’inclusif, le tatouage est de nos jours un patrimoine commun pour la majeur partie du monde. 

Ce que d'autres voyageurs en pensent (<% comments_count %> <% comments_count > 1 ? "Commentaires" : "Commentaire" %>)

  • Avatar
    "<% comment.title %>"

    <% comment.user != null ? comment.user.pseudo : comment.pseudo %>, <% comment.user != null ? comment.user.country.international_country.country_name : comment.country.international_country.country_name %>, <% comment.created %>

Voir plus de commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Soumettre le commentaire