Close
<% search.count %> <% search.count > 0 ? 'Results' : 'Result' %>
<% article['medias_ng_thumb']['alt'] %> <% article['medias_thumb']['alt'] %>
<% article['international_article']['title'] %>

<% article['international_article']['tagline'] ? ucfirst(article['international_article']['tagline'].toLowerCase()) : '' %>

  • (<% article['comments_count'] %>) Reviews
From From €<% article['min_price'] %>
From €<% article['min_price'] %> to <% article['max_price'] > 0 ? '€' + article['max_price'] : '' %>
Book
Oscar Munoz Exhibition

Oscar Muñoz Protographies

  • (<% comments_count %>) <% comments_count > 1 ? 'Commentaires' : 'Commentaire' %>

Vous allez aimer:

En plein cœur du magnifique Jardin des Tuileries se tient au Musée du Jeu de Paume la surprenante exposition Oscar Muñoz Protographies. Pour la première fois, l'artiste colombien est exposé en France. La visite, bien que courte, permet de découvrir les grandes thématiques de Muñoz. Amicalement, Parisianist.

  • <% price_category.international_price_category.title %>

1. Selectionnez votre ticket

<% price['international_price']['title'] %>
Réduction €<% price['price'] %>  À partir de €<% price['from'] %> €<% price['price_off'] %>

  • <% special_offer.trim() %>
  • €<% price.price_off %>
  • <% ticket.trim() %>
  • <% not_included.trim() %>
  • <% what_to_know.trim() %>

2. Selectionnez votre horaire

You must choose a date
  • Ticket valable pour un an
€ <% roundDecimal(currentPrice.item.final_price * currentPrice.item.nb_taken) %>

€ <% special_price.total ? special_price.total : 0 %>

Total:
€<% currentPrice.item.total %>
RESERVER

Notre Engagement


  • Meilleurs Prix Garantis
  • Paiement Sécurisé
  • Sans frais de réservation
  • Sans frais d'annulation

À propos


Y aller
Musée du Jeu de Paume, 1 Place de la Concorde, 75008 Paris
Ligne 1 / 8 / 12 - Concorde

Horaires
Mardi : 11:00 - 21:00
plus moins
Monday : Closed Mardi : 11:00 - 21:00 Mercredi : 11:00 - 19:00 Jeudi : 11:00 - 19:00 Vendredi : 11:00 - 19:00 Samedi : 11:00 - 19:00 Dimanche : 11:00 - 19:00
1 janvier 1 mai 25 décembre

L'article de nos experts

Introduction

Muñoz n'est certainement pas l'artiste contemporain le plus connu mais l'exposition vaut le détour. Le terme "Protographies" que l'on retrouve dans l'intitulé de l'exposition, est un néologisme voulu comme le contraire de photographie. Car ce qui intéresse Muñoz, ce n'est pas figer l'instant, mais tout ce qui vient après. A travers sa fascination pour l'altération de l'image, c'est la question de la transmission et de la perte de mémoire qui est abordée.

L'Artiste

Oscar Muñoz est né en 1951 en Colombie. Il fait ses études à l'Institut des Beaux-arts de Cali, et développe dès le début de sa carrière une vraie fascination pour l'éphémère. Loin de se consacrer à une seule forme d'art, il touche à tout : de la peinture à la photo en passant par la sculpture et la vidéo.  Les années 80 marquent un tournant dans la carrière de Muñoz. A partir de cette période il travaille sur l'interactivité de ses œuvres avec les visiteurs qui les admirent, et expérimente de nouveaux supports pour ses créations.

1ère Salle

La visite débute à Cali, Muñoz s'intéresse de près aux tissus urbains latino-américains et à ceux qui les composent. L'éphémère est bien entendu présent dans cette partie de l'exposition à travers les sujets traités, comme par exemple ces instantanés récupérés auprès de photographes ambulants et mis en scène. Mais aussi à travers l'œuvre en elle-même, à l'image de cette gigantesque vue aérienne de Cali, recouverte de verre fissuré que les piétinements des visiteurs modifie sans cesse. 

2ème Salle

Ici, l'évolution que connait le travail de Muñoz dans les années 80 est parfaitement illustrée. Les supports sont extrêmement variés telles ces sérigraphies sur rideaux de douche ou ces impressions de son propre portrait au charbon sur de l'eau. Cette dernière œuvre est particulièrement représentative de la pensée artistique de Muñoz, le portrait évolue au fur et à mesure de l'évaporation de l'eau, avant de disparaitre en une accumulation de poussière au fond des bacs. Cette série est une allégorie de la vie, une preuve de sa fragilité et une réflexion sur  l'altération de l'image.  

3ème Salle

Une vidéo montre une main remplie d'eau dans laquelle se reflète le visage de l'artiste. Au fur et à mesure que l'eau s'écoule inexorablement, le portrait s'efface. Rappelant ainsi le mythe de Narcisse qui, fou amoureux de son reflet dans l'eau et désespéré de ne pouvoir le toucher ou l'embrasser, finit par dépérir.  Autre installation marquante de cette salle, des vidéos montrant des visages de défunts imprimés au charbon dans de l'eau. Comme pour les autoportraits de la deuxième partie de l'exposition, les portraits disparaissent au fur et à mesure que l'eau se vide. Pourtant, au moment où ils ne sont plus que des poussières informes, la vidéo repart dans l'autre sens et reforme les visages. 

4ème Salle

C'est ici que se trouve l'œuvre la plus impressionnante de l'artiste, celle qui nécessite la participation du visiteur pour exister. Une série de petits miroirs sont alignés à hauteur de visage. A première vue ce sont des miroirs ordinaires, mais alors que le spectateur se rapproche, le souffle de sa respiration et la buée qu'il crée, révèle des portraits tirés des rubriques nécrologiques. Ces morts ressuscités par la vie des visiteurs, c'est vraiment un élément central chez Muñoz, tout son travail tourne autour de cette idée de mémoire post-mortem, assurée avec les déformations inhérentes par les survivants. 

5ème Salle

Dans cette dernière salle de l'exposition, les images défilent à toute vitesse. Plusieurs tables écrans figurant des laboratoires de développement montrent un enchainement de photos qui sont développés ou dissoutes dans une boucle infernale dont seul l'artiste semble avoir la clé. Le spectateur se perd dans ses disparitions/apparitions incessantes de portraits, cette valse plonge dans un état quasi hypnotique. Enfin la toute dernière œuvre de l'exposition est probablement la plus personnelle d'Oscar Muñoz, on y voit son père dans une lumière aveuglante, derrière lui un portrait de la mère de l'artiste, et des draps blancs qui parfois passent devant les visages. Cette vidéo de cet homme qui parfois, dans la chaleur que l'on imagine, s'assoupit quelques secondes a presque un côté dérangeant. 

Conclusion

Que ce soit pour la diversité des supports ou pour le message plein de réflexions qui se dégage des œuvres de Muñoz, l'exposition Oscar Muñoz Protographie vaut vraiment le déplacement. Il ne vous faudra pas plus d'une heure pour faire le tour des cinq salles, mais vous ne repartirez pas frustré tant les œuvres sont fortes et dégagent de riches thématiques.

Ce que d'autres voyageurs en pensent (<% comments_count %> <% comments_count > 1 ? "Commentaires" : "Commentaire" %>)

  • Avatar
    "<% comment.title %>"

    <% comment.user != null ? comment.user.pseudo : comment.pseudo %>, <% comment.user != null ? comment.user.country.international_country.country_name : comment.country.international_country.country_name %>, <% comment.created %>

Voir plus de commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Soumettre le commentaire