Close
<% search.count %> <% search.count > 0 ? 'Results' : 'Result' %>
<% article['medias_ng_thumb']['alt'] %> <% article['medias_thumb']['alt'] %>
<% article['international_article']['title'] %>

<% article['international_article']['tagline'] ? ucfirst(article['international_article']['tagline'].toLowerCase()) : '' %>

  • (<% article['comments_count'] %>) Reviews
From From €<% article['min_price'] %>
From €<% article['min_price'] %> to <% article['max_price'] > 0 ? '€' + article['max_price'] : '' %>
Book
Yoom Interieur

Yoom

  • (<% comments_count %>) <% comments_count > 1 ? 'Commentaires' : 'Commentaire' %>

Vous allez aimer:

La rue des Martyrs a bien des surprises à nous révéler comme cette petite cantine hongkongaise tout droit sorti de l’imaginaire de deux complices que sont Benoît Guilbeau et Mikaël Petrossian. Amicalement, Parisianist

  • <% price_category.international_price_category.title %>

1. Selectionnez votre ticket

<% price['international_price']['title'] %>
Réduction €<% price['price'] %>  À partir de €<% price['from'] %> €<% price['price_off'] %>

  • <% special_offer.trim() %>
  • €<% price.price_off %>
  • <% ticket.trim() %>
  • <% not_included.trim() %>
  • <% what_to_know.trim() %>

2. Selectionnez votre horaire

You must choose a date
  • Ticket valable pour un an
€ <% roundDecimal(currentPrice.item.final_price * currentPrice.item.nb_taken) %>

€ <% special_price.total ? special_price.total : 0 %>

Total:
€<% currentPrice.item.total %>
RESERVER

Notre Engagement


  • Meilleurs Prix Garantis
  • Paiement Sécurisé
  • Sans frais de réservation
  • Sans frais d'annulation

À propos


Y aller
20 rue des Martyrs, 75009 Paris
Ligne 12 - Saint Georges / Notre Dame de Lorette

Horaires
Dimanche : Closed
plus moins
Monday : Closed Mardi :
12:00 - 14:30
19:30 - 22:30
Mercredi :
12:00 - 14:30
19:30 - 22:30
Jeudi :
12:00 - 14:30
19:30 - 22:30
Vendredi :
12:00 - 14:30
19:30 - 23:00
Samedi :
12:00 - 15:00
19:30 - 23:00
Sunday : Closed

L'article de nos experts

Introduction

Benoît se charge de l’opérationnel et Mikaël de la créativité. Chacun son rayon pour une affaire qui marche bien. Suite à un voyage en Chine pour l’un et en Angleterre pour l’autre, une idée surgit. Les deux compères se lancent dans l’aventure pour ouvrir le premier restaurant de Dim Sum parisiens ! Mais qu’est-ce ? Tout simplement, une pâte enveloppant délicatement des ingrédients tels que le poulet à la citronnelle, des carottes râpées, des champignons noirs…Avant que ces deux français ne prennent la main pour la création de ces petites merveilles, le Dim Sum était mal perçu en France affublé de clichés sur la nourriture chinoise et associé à du Street Food du 13ème arrondissement. La prouesse et le talent du chef Mikaël en ont fait un produit phare. 

Dans l'Assiette

En Chine, les Dim Sum se dégustent généralement le matin. Mais dans ce restaurant, les Dim Sum se mangent le midi et le soir. Plusieurs formules sont proposées hors boissons: menu midi (15€), des Dim Sum sans gluten, un menu végétarien (21€) ou le menu du dragon (26€) qui comprend du bœuf au gingembre, du bœuf basilic thaï, du poulet ou des crevettes. L’originalité se retrouve aussi dans les desserts, avec des Dim Sum grillés aux pommes façon tarte tatin. Clairement, Mikaël a adapté ses recettes aux goûts français dont quelques grands restaurateurs chinois s’inspirent ! Le Dim sum en Chine s’accompagne de thé, mais ici des bières, des vins et des boissons font aussi bien l’affaire. 

Ambiance

Fréquemment, des tables de 6 filles (entre 30 et 60 ans) s’installent sur les larges banquettes et dégustent leur Dim Sum en se racontant leur journée, les inconvénients du boulot ou leurs histoires de mecs. C’est le « côté vapeur qui les attire » en rigole Benoît, et pourtant « les hommes y trouvent leur compte ». Une chose est sûre, le restaurant n’est pas calme car la notion de partage prime avant tout. Une ambiance chaleureuse et bon enfant règne en ce lieu au brouhaha agréable.

Décor

La cantine Hongkongaise se présente avec de grandes tables d’hôtes, de grands bancs en bois brut qu’on retrouve dans beaucoup de restaurants. Rue Grégoire, les propriétaires ont « arrondi les angles », du mobilier. Les banquettes sont plus confortables, les chaises raides sont devenues des chaises rondes et même les assiettes arborent un style plus classy que le style pop de la rue des Martyrs. Bref, le confort avant tout ! 

Conclusion

Les Dim Sum, c’est un moment de partage et de bonne humeur. L’endroit est bruyant, on rit fort, on parle fort, c’est normal on mange bien ! Venez à plusieurs, entre amis, sur les bons conseils de Mikaël.

Ce que d'autres voyageurs en pensent (<% comments_count %> <% comments_count > 1 ? "Commentaires" : "Commentaire" %>)

  • Avatar
    "<% comment.title %>"

    <% comment.user != null ? comment.user.pseudo : comment.pseudo %>, <% comment.user != null ? comment.user.country.international_country.country_name : comment.country.international_country.country_name %>, <% comment.created %>

Voir plus de commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Soumettre le commentaire