Close
<% search.count %> <% search.count > 0 ? 'Results' : 'Result' %>
<% article['medias_ng_thumb']['alt'] %> <% article['medias_thumb']['alt'] %>
<% article['international_article']['title'] %>

<% article['international_article']['tagline'] ? ucfirst(article['international_article']['tagline'].toLowerCase()) : '' %>

  • (<% article['comments_count'] %>) Reviews
From From €<% article['min_price'] %>
From €<% article['min_price'] %> to <% article['max_price'] > 0 ? '€' + article['max_price'] : '' %>
Book
photo

Le Sergent Recruteur

  • (<% comments_count %>) <% comments_count > 1 ? 'Commentaires' : 'Commentaire' %>

Vous allez aimer:

Si Sergio Leone sortait en 1966 le bon la brute et le truand, Antonin Bonnet a sorti, lui, en 2012, Le bon le simple et le beau. Effectivement bon, vrai, sain, beau, ludique, inventif…la liste des adjectifs est interminable. N’hésitez pas à entrer dans ce restaurant étoilé depuis mars 2014, ce château à la confluence des tendances parisiennes, ce conte médiéval à absolument découvrir. Amicalement, Parisianist.

  • <% price_category.international_price_category.title %>

1. Selectionnez votre ticket

<% price['international_price']['title'] %>
Réduction €<% price['price'] %>  À partir de €<% price['from'] %> €<% price['price_off'] %>

  • <% special_offer.trim() %>
  • €<% price.price_off %>
  • <% ticket.trim() %>
  • <% not_included.trim() %>
  • <% what_to_know.trim() %>

2. Selectionnez votre horaire

You must choose a date
  • Ticket valable pour un an
€ <% roundDecimal(currentPrice.item.final_price * currentPrice.item.nb_taken) %>

€ <% special_price.total ? special_price.total : 0 %>

Total:
€<% currentPrice.item.total %>
RESERVER

Notre Engagement


  • Meilleurs Prix Garantis
  • Paiement Sécurisé
  • Sans frais de réservation
  • Sans frais d'annulation

À propos


Y aller
41 Rue Saint-Louis en l'Île, 75004 Paris
Ligne 7 - Pont Marie

Horaires
Mardi :
12:30 - 13:45
19:30 - 21:45
plus moins
Monday : Closed Mardi :
12:30 - 13:45
19:30 - 21:45
Mercredi :
12:30 - 13:45
19:30 - 21:45
Jeudi :
12:30 - 13:45
19:30 - 21:45
Vendredi :
12:30 - 13:45
19:30 - 21:45
Samedi :
12:30 - 13:45
19:30 - 21:45
Sunday : Closed

L'article de nos experts

Introduction

Le sergent recruteur, c’est un bon roman, c’est une belle histoire. Celle de Antonin Bonnet, meilleur d’entre les meilleurs, autoproclamé « Master Yoda » de la cuisine. Entre Londres et Les Baux de Provence, Paris n’était pas dans ses projets, mais au hasard des rencontres, le projet l’accroche, et le voilà qui s’approche de la capitale pour y trouver son paradis longtemps cherché. Ici Antonin Bonnet, jonglant avec les saveurs, agit comme un vrai dictateur des saveurs. Du client roi on passe au chef roi, on mange à l’aveugle… pour retrouver ses sens.

Anecdote Parisianist: le désir du chef d’avoir son propre potager de légumes anciens non croisés se verra enfin réalisé en 2015…comptabilisant plus de 300 différentes sortes de tomates. 

Dans l'Assiette

Cette ancienne taverne devient restaurant, de la charcut’ et des pintes à volonté on passe au maquereau mariné au citron vert et ris de veau au lait du Limousin. Une vraie cuisine sans artifice et fondée sur le plaisir, avec une carte qui colle aux saisons. Le Sergent Recruteur, c’est une rencontre amoureuse des goûts et des formes. Des viandes sélectionnées avec attention, des poissons sortis des filets de la Loire, ici on s’attache essentiellement au goût. La carte des vins ludique où le bon n’est pas forcement onéreux vient alors sublimer les plats. 

Ambiance

D’une salle anciennement noire et peu éclairée, on passe à un restaurant étoilé. C’est un lieu de partage où les cuisines s’invitent dans les salles. Ici, vous n’êtes pas clients, ici vous êtes convives. Et cela change tout.

Anecdote Parisianist : Nouvelle histoire moderne à l’ancienne adresse. Ce lieu abritait avant les soldats de Napoléon venus prendre des dernières forces avant de combattre. Suivent ensuite les ripailles des plus gauloises de tout Paris, avant de devenir le conte onirique médiéval à tester absolument.

Décor

Un choix s’impose alors, bar, salle ou salon privé, salon d’attente ouvert sur la cuisine du monde, salle moderne médiévale ouverte sur la cuisine du chef, ou sous-sol exceptionnel ouvert sur une bibliothèque de produits ? Un lien médiévalo-fantastique, imaginé par le génial Jaime Hayon multi-primé, qui joue avec les lumières, les espaces, les pierres, et fait d’un oxymore une union des opposés. Du moderne dans de vieilles pierres, des tapisseries d’Aubusson tissées au musée du textile d’Amsterdam tutoient des luminaires… drôle de monde que ce qui se cache derrière cette porte.

Conclusion

Le sergent recruteur, c’est de la haute couture, de l’avant garde, un concerto raffiné sans fausses notes qui révèle la qualité extrême des produits.

Ce que d'autres voyageurs en pensent (<% comments_count %> <% comments_count > 1 ? "Commentaires" : "Commentaire" %>)

  • Avatar
    "<% comment.title %>"

    <% comment.user != null ? comment.user.pseudo : comment.pseudo %>, <% comment.user != null ? comment.user.country.international_country.country_name : comment.country.international_country.country_name %>, <% comment.created %>

Voir plus de commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Soumettre le commentaire