Close
<% search.count %> <% search.count > 0 ? 'Results' : 'Result' %>
<% article['medias_ng_thumb']['alt'] %> <% article['medias_thumb']['alt'] %>
<% article['international_article']['title'] %>

<% article['international_article']['tagline'] ? ucfirst(article['international_article']['tagline'].toLowerCase()) : '' %>

  • (<% article['comments_count'] %>) Reviews
From From €<% article['min_price'] %>
From €<% article['min_price'] %> to <% article['max_price'] > 0 ? '€' + article['max_price'] : '' %>
Book
Saint Sulpice Vierge Marie

Saint Sulpice

  • (<% comments_count %>) <% comments_count > 1 ? 'Commentaires' : 'Commentaire' %>

Vous allez aimer:

Saint Sulpice, situé au cœur du quartier de Saint Germain, est non seulement l’un des monuments emblématique du quartier, mais aussi la plus grande église de Paris. Possédant beaucoup de secrets, de symboles et d’œuvres de grands maîtres, Saint Sulpice a une particularité : elle n’a jamais été terminée. Que de mystères…Amicalement! Parisianist.

  • <% price_category.international_price_category.title %>

1. Selectionnez votre ticket

<% price['international_price']['title'] %>
Réduction €<% price['price'] %>  À partir de €<% price['from'] %> €<% price['price_off'] %>

  • <% special_offer.trim() %>
  • €<% price.price_off %>
  • <% ticket.trim() %>
  • <% not_included.trim() %>
  • <% what_to_know.trim() %>

2. Selectionnez votre horaire

You must choose a date
  • Ticket valable pour un an
€ <% roundDecimal(currentPrice.item.final_price * currentPrice.item.nb_taken) %>

€ <% special_price.total ? special_price.total : 0 %>

Total:
€<% currentPrice.item.total %>
RESERVER

Notre Engagement


  • Meilleurs Prix Garantis
  • Paiement Sécurisé
  • Sans frais de réservation
  • Sans frais d'annulation

À propos


Y aller
2 Rue Palatine, 75006 Paris
Ligne 4 - Saint Sulpice

Horaires
Samedi : 07:30 - 19:30
plus moins
Lundi : 07:30 - 19:30 Mardi : 07:30 - 19:30 Mercredi : 07:30 - 19:30 Jeudi : 07:30 - 19:30 Vendredi : 07:30 - 19:30 Samedi : 07:30 - 19:30 Dimanche : 07:30 - 19:30

L'article de nos experts

Introduction

Sulpicius avait la vocation de devenir moine dès l’âge de 10ans, mais ne l’est devenu que 40 ans plus tard, puis devint évêque de Bourges en 624. Voilà un bel exemple de vocation contrariée ! Aurait-il influencé le destin de l’église qui porte son nom, dont la construction a commencé en 1646 et qui devra certainement encore attendre bien des années avant d’être terminée (si toutefois elle le sera un jour) ? Quoi qu’il en soit, l’Eglise Saint Sulpice cache dans son immense superficie (120m de long et 57m de large) de nombreux secrets et d’objets d’art et mérite donc une visite approfondie.

Façade et Tours

Ce que l’Eglise Saint Sulpice a de particulier, c’est toutes les petites curiosités et anecdotes qui font partie du monument. A commencer par le fait qu’elle n’est pas terminée, ce qui se voit très clairement sur la façade : la tour Nord est en parfait état, alors que la tour Sud n’a visiblement jamais été achevée. D’ailleurs, elles ne font même pas la même taille ! Par ailleurs, la tour Sud de la façade a été la cible de l’artillerie Prussienne en 1870 et les marques sont toujours visibles. Les deux tours ont tout de même servi d’habitation : la tour nord pour le sonneur de cloches à l’époque et la tour sud pour… un couple de faucons, toujours présent aujourd’hui.

Anecdote Parisianist : Servandoni (1695-1766) a été l’architecte de la façade. Contrairement à ce que l’on peut voir, la façade ne comporte pas moins d’une centaine de colonnes !

Delacroix et Pigalle

Deux grands artistes sont omniprésents dans l’Eglise Saint Sulpice. Parmi les sculptures se trouvent quelques œuvres de Jean-Baptiste Pigalle  (1714-1785), avec notamment la sculpture de la Vierge, pièce maitresse du monument au fond de l’église et les rochers en marbre sur lesquels reposent les bénitiers géants, offerts à François 1er par la république de Venise au 16ème siècle. Il est dit qu’Eugène Delacroix, peintre du 19ème siècle, s’est inspiré de ces rochers de marbre pour peindre la racine de l’arbre de la fresque La Lutte de Jacob avec l’Ange de Saint Sulpice. Delacroix a mis 7 ans (à la fin de sa vie) pour finir les deux peintures de la Chapelle des Saints Anges de Saint Sulpice. Non loin de cette chapelle se trouve le tombeau de Languet de Cergy, théologien Français mort en 1753 ayant été curé de Saint Sulpice pendant plus de 30 ans, qui suscite toujours une certaine admiration chez les visiteurs.

Anecdote Parisianist : Delacroix avait interdiction de peindre pendant la messe.

Vierge Marie

Ce même Jean-Joseph Languet de Cergy avait une fascination pour la Vierge. Il fit recouvrir une statue de la Vierge d’argent qui s’élevait dans la Chapelle de la Vierge avant que les révolutionnaires ne la fassent fondre. Elle a été remplacée par la statue actuelle de Jean-Baptiste Pigalle. L’étoile, symbole de la Vierge, est omniprésente dans l’Eglise et plus particulièrement dans la Sacristie et la Chapelle de la Vierge. Autour de la statue de la Vierge de Pigalle se trouvent, contrairement à toute attente, les plus vieilles pierres de l’Eglise. Les colonnes de marbre proviennent de la cité antique de Leptis Magna en Libye, datant du IVe siècle avant J-C.

Anecdote Parisianist : la légende veut que Languet de Cergy obtenait l’argent pour recouvrir la statue de la Vierge en subtilisant des couverts en argent lors des repas, d’où le nom donné « Notre Dame de la Vieille Vaisselle » 

Gnomon, Chaire et Orgue

D’autres éléments suscitent encore la curiosité des visiteurs. Le Gnomon dans le bras Nord du transept permettait de déterminer l’équinoxe de Mars. Ce système ingénieux ne fonctionne plus (les révolutionnaires étant passés par là), mais cet obélisque a tout du moins été épargné de la folie destructrice de ces derniers, au nom de la science. Par contre, les noms de Louis XV et ses ministres ont été grattés. La Chaire est également très particulière car très discrète par rapport à la structure massive de l’église Saint Sulpice, ne reposant que sur deux escaliers. Outre les prêtres, elle a servi d’oratoire pour les Révolutionnaires, mais aussi à Louise Michel, anarchiste française pendant la Commune en 1871. Enfin, l’orgue de 1781 a été restauré par Cavaillé-Col en 1857 et fait partie de ses plus belles réussites.

Histoire

Deux églises se sont succédé là où se trouve l’actuelle Eglise Saint Sulpice et leur disparition est due au fait qu’elles étaient beaucoup trop petites pour répondre aux besoins des paroissiens du quartier. Au XVIIe siècle, le Curé Jean Jacques Olier ordonne des travaux d’agrandissement et c’est Anne d’Autriche qui pose la première pierre en 1642, dont la construction (pas totalement achevée) durera plus de 130 ans. 7 architectes se sont succédé, les principaux étant Gittard (l’église) et Servandoni (la façade)

Anecdote Parisianist : Il y a une différence entre la structure de l’église (massive) et le plafond, plus léger et décoré. Ceci provient d’un changement de tendance architecturale entre le XVIIe  et le XVIIIe siècle.

Histoire

A la révolution, Saint Sulpice subit le même sort que la plupart des autres églises de Paris : elle est pillée (même si certaines sculptures ont été épargnées car mises en sécurité aux Beaux-Arts / Institut de France) puis elle devient un Temple de la Raison à partir de 1793. Sur la porte centrale de l’église est encore écrit (à peine lisible) « Le peuple françois reconnoit l’Etre Suprême et l’immortalité de l’âme ». L’église retrouve cependant sa gloire lorsqu’un banquet pour 750 personnes est organisé pour Napoléon Bonaparte lors de son retour d’Egypte, quelques jours seulement avant son coup d’état du 18 Brumaire 1799 (9 Novembre).

Personnalités

L’Eglise de Saint Sulpice a été le théâtre de moments importants dans la vie de plusieurs personnalités. Le Marquis de Sade et Charles Baudelaire y ont été baptisés, Camille Desmoulin et Victor Hugo s’y sont mariés, et Montesquieu et plus récemment Marcello Mastroianni ont eu leurs funérailles dans l’église. Mais Saint Sulpice accueille aussi des inconnus : en effet, il y a des appartements dans les hauteurs de l’église et aujourd’hui, un architecte y habite encore. Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, les habitants des appartements avaient même installé un poulailler et un potager sur les toits.

Anecdote Parisianist : Robespierre était le témoin du mariage de Camille Desmoulin, le même Robespierre qui 4 ans après, a demandé à ce que Desmoulin soit guillotiné !

Scoop Parisianist

La crypte de Saint Sulpice n'est pas ouverte au public mais il est possible de rejoindre une visite guidée chaque deuxième Dimanche du mois. Les réservations sont obligatoires, à faire au moins 1 mois avant la date, et les places sont limitées. Bien que la visite de la crypte ne soit pas aussi fascinante que l'Eglise elle même, il y a quand même quelques curiosités qui méritent la visite, notamment de vieilles pierres (dont l'endroit où a été posée la première pierre de la nouvelle église par Anne d'Autriche en 1746), des tombeaux, des cénotaphes et quelques ossements humains. Ce que l'on peut également voir ce sont les vestiges de l'ancienne église du XIIIe siècle, dont la base a été utilisée pour faire partie des fondations de la nouvelle église du XVIIIe siècle.

Anecdote Parisianist: L'orientation de la nouvelle église n'est pas totalement dans l'axe des points cardinaux. En effet, le prix des terrains permettant de la construire dans l'axe était tellement élevé que ce fut tout simplement pas possible (l'orientation se voit aussi en fonction du Gnomon et de son méridien). La vieille église était cependant bien dans le bon axe.

Conclusion

Saint Sulpice tient une place importante dans le roman à succès de Dan Brown, le Da Vinci Code. Mais il y est mentionné que les lettres  S et P que l’on voit partout sur les vitraux atypiques de l’église signifient « Prieuré de Sion », mais il s’agit en fait de Pierre et Sulpice, les deux personnages importants de l’église. Cependant, on y voit tout de même des références à la franc-maçonnerie (motifs triangulaire) ce qui explique le fait que certains appellent l’Eglise Saint Sulpice le nouveau temple de Salomon… Quoi qu’il en soit, la beauté du lieu, ses richesses historique et culturelles et la possibilité de visiter la crypte et la tour nord font de Saint Sulpice un arrêt obligatoire lors d’une découverte du quartier de Saint Germain

Ce que d'autres voyageurs en pensent (<% comments_count %> <% comments_count > 1 ? "Commentaires" : "Commentaire" %>)

  • Avatar
    "<% comment.title %>"

    <% comment.user != null ? comment.user.pseudo : comment.pseudo %>, <% comment.user != null ? comment.user.country.international_country.country_name : comment.country.international_country.country_name %>, <% comment.created %>

Voir plus de commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Soumettre le commentaire