Close
<% search.count %> <% search.count > 0 ? 'Results' : 'Result' %>
<% article['medias_ng_thumb']['alt'] %> <% article['medias_thumb']['alt'] %>
<% article['international_article']['title'] %>

<% article['international_article']['tagline'] ? ucfirst(article['international_article']['tagline'].toLowerCase()) : '' %>

  • (<% article['comments_count'] %>) Reviews
From From €<% article['min_price'] %>
From €<% article['min_price'] %> to <% article['max_price'] > 0 ? '€' + article['max_price'] : '' %>
Book
Les Incontournables du Centre

Les Incontournables du Centre

  • (<% comments_count %>) <% comments_count > 1 ? 'Commentaires' : 'Commentaire' %>

Vous allez aimer:

Les quartiers emblématiques de Saint Germain et du Quartier Latin sont incontournables lors d’une visite à Paris. Ce citynéraire vous emmènera à travers les plus beaux endroits de ces deux quartiers, du Panthéon vers Notre Dame en passant par les charmantes petites ruelles caractéristiques autour de l’église Saint-Germain-des-Prés. Amicalement, Parisianist.

  • <% price_category.international_price_category.title %>

1. Selectionnez votre ticket

<% price['international_price']['title'] %>
Réduction €<% price['price'] %>  À partir de €<% price['from'] %> €<% price['price_off'] %>

  • <% special_offer.trim() %>
  • €<% price.price_off %>
  • <% ticket.trim() %>
  • <% not_included.trim() %>
  • <% what_to_know.trim() %>

2. Selectionnez votre horaire

You must choose a date
  • Ticket valable pour un an
€ <% roundDecimal(currentPrice.item.final_price * currentPrice.item.nb_taken) %>

€ <% special_price.total ? special_price.total : 0 %>

Total:
€<% currentPrice.item.total %>
RESERVER

Notre Engagement


  • Meilleurs Prix Garantis
  • Paiement Sécurisé
  • Sans frais de réservation
  • Sans frais d'annulation

À propos


Y aller
65 Boulevard Saint Michel, 75005 Paris
Ligne 10 - Cluny la Sorbonne
Ligne B - Luxembourg

Horaires
Mardi : 10:00 - 17:00
plus moins
Lundi : 10:00 - 17:00 Mardi : 10:00 - 17:00 Mercredi : 10:00 - 17:00 Jeudi : 10:00 - 17:00 Vendredi : 10:00 - 17:00 Samedi : 10:00 - 17:00 Dimanche : 10:00 - 17:00

L'article de nos experts

Panthéon

Sortez du RER B (Luxembourg) et montez la Rue Soufflot qui mène directement au Panthéon (7,50€, 10h-18h). Construit au XVIIIe siècle par Louis XV sous forme d’église, le monument changea de fonction dès son ouverture pour devenir un panthéon puis bascula plusieurs fois entre église et panthéon suivant les régimes politiques de France. En 1885, avec la mort de Victor Hugo, le Panthéon devient définitivement un Panthéon abritant les cendres des personnalités ayant contribué à l’essor de la France dans tous les domaines, comme par exemple Voltaire, Rousseau, Pierre et Marie Curie, Victor Hugo ou Emile Zola.

Avertissement Parisianist : le Panthéon est actuellement en rénovation, mais reste ouvert au public.

Luxembourg

Redescendez la Rue Soufflot et entrez dans le Jardin du Luxembourg en face. Ce jardin privé est une magnifique combinaison d’un jardin à la Française et d’un jardin à l’Anglaise de plus de 250 ans. La Fontaine de Médicis

, construite en 1630, est l’une des attractions majeures du Jardin. Il en va de même pour le jardin à la Française se situant dans la perspective du Palais du Luxembourg. Le Palais a servi de prison pendant la Révolution Française et le jardin de parking lors de l’occupation nazie pendant la Seconde Guerre Mondiale. Longez le Palais et l’Orangerie pour accéder à la sortie Nord Est du Jardin du Luxembourg.

Conseil Parisianist : Flânez dans les allées du Jardin du Luxembourg, dédié aux enfants sur ordre de Napoléon Bonaparte, où il fait bon s’allonger ou se relaxer en été.

Allée du Séminaire

A la sortie, tournez à gauche dans la Rue de Vaugirard jusqu’à la première intersection avec la Rue Bonaparte. Tournez à droite dans la Rue Bonaparte, mais préférez emprunter les marches de l’Allée du Séminaire en bordure de la Rue Bonaparte. Retournez-vous par curiosité pour admirer un superbe immeuble dans le coin opposé du croisement. Dans l’Allée du Séminaire se trouve une fontaine datant de 1807, l’une des 15 fontaines construites par Napoléon afin d’approvisionner Paris en eau potable.

Saint Sulpice

L’Allée du Séminaire débouche sur la Place Saint Sulpice et son église. Construite initialement au Xe siècle mais entièrement modifiée au XVIIe siècle, l’Eglise Saint Sulpice est le plus grand édifice religieux à Paris (plus grand que la Cathédrale Notre Dame). Regardez maintenant de plus près la façade : la tour à gauche a été terminée en 1781, ce qui n’est pas le cas pour la tour à droite qui n’a jamais été complétée. L’un des attraits principaux de Saint-Sulpice est la peinture d’Eugène Delacroix dans une des chapelles à l’entrée à droite.

Anecdote Parisianist : C’est ici que Victor Hugo s’est marié en 1822 et l’église Saint Sulpice est très souvent mentionnée dans le livre au succès international « Le Da Vinci Code » de Dan Brown.

Saint Germain des Prés

Lorsque vous sortez de Saint Sulpice, descendez la Rue Bonaparte au bout du parvis à votre droite. Après 200m environ, vous arriverez au pied de l’église Saint-Germain-des-Prés, l’une des églises les plus vieilles de Paris. Cette abbaye a été construite en 557 par le roi Childebert 1er, mais les invasions, les feux et les changements de régimes entrainèrent de grandes modifications. A l’entrée de l’église et immédiatement sur la droite se trouve la chapelle Saint Symphorien, où des pierres de plus de 1500 ans sont visibles. A l’époque, il y avait 3 clochers, deux d’entre eux ayant été démontés après les ravages de la Révolution Française (l’église a servi d’entrepôt à salpêtre endommageant ainsi la structure).

Anecdote Parisianist : lorsque le Boulevard Saint Germain fut tracé au milieu du XIXe siècle, une partie de l’église Saint Germain des Prés a dû être détruite, ce qui est clairement visible de l’extérieur sur la chapelle Saint Symphorien, dont la partie donnant sur le boulevard Saint Germain a été sectionnée puis emmurée.

Café les 2 Magots

Traversez la Rue Bonaparte devant l’église et vous verrez le Café des Deux Magots. Cet endroit était à l’origine un magasin de soie donc la provenance était indiquée par des statues en céramique. Lorsque le lieu devint un café en 1884, il restait deux magots, qui se trouvent encore exposés dans le café. C’est ici que des artistes tels que Verlaine, Rimbaud, Sartre, Hemingway ou Picasso se rencontraient.

Anecdote Parisianist : Trouvant le Prix Goncourt trop académique, les surréalistes passèrent du temps dans le Café des Deux Magots pour créer leur propre prix : Le Prix des Deux Magots.

A deux pas du Café des Deux Magots se trouve le Café Flore, autre endroit emblématique de rendez vous des intellectuels du XXe siècle.

Rue de Furstemberg

Prenez la Rue de l’Abbaye qui longe le coté nord de l’église Saint-Germain-des-Prés et prenez la première rue à gauche : la Rue de Furstemberg. Parce que la rue est si charmante et tranquille, c’est devenu l’endroit où l’immobilier est le plus cher à Paris (20,000€ / m²). Entrez au 6 Rue de Furstemberg pour y visiter le Musée Delacroix (5€ / 9h30-17h, fermé le Mardi). Le musée expose des peintures et des objets ayant appartenu à ce peintre du XIXe siècle, surtout connu pour sa peinture La Liberté Guidant le Peuple (exposé au Louvre).

Anecdote Parisianist : La visite du musée donne accès au petit jardin privé, un havre de paix et de beauté parfait pour une petite pause.

Rue de l'Echaudé

Prenez la première rue à droite après la place (Rue Cardinale), qui était l’un des points d’entrées principaux de l’abbaye Saint-Germain-des-Prés, l’abbaye étant à l’époque un village situé en dehors de l’enceinte parisienne. Tournez à gauche à la première intersection (Rue de l’Abbaye) puis immédiatement à gauche dans la Rue de l’Echaudé. Admirez le coin de cette rue du XIVe siècle. Dans le temps, les coins des rues étaient creusés afin de laisser plus facilement passer les diligences. Descendez la Rue de l’Echaudé avec ses immeubles des XVIIe et XVIIIe siècles et prenez à droite la Rue Jacob et tournez à droite à nouveau dans la Rue de Seine.

Conseil Parisianist : n’oubliez pas de regarder en haut ! Au 57 Rue de Seine est un bel exemple d’un immeuble plus récent, où le poète Charles Baudelaire vécut au XIXème siècle.

Rue de Buci

Tournez à gauche à la première intersection entre la Rue de Seine et la Rue de Buci. Tracée au XIIIe siècle, la Rue de Buci était appelée Rue du Pilori car c’est ici que se trouvait cet instrument de punition et humiliation publique. Aujourd’hui, la Rue de Buci offre une grande variété de bars et boutiques, comme par exemple Amorino et ses excellentes glaces ou les cafés populaires Les Etages et le Bar du Marché. Continuez jusqu’à la fin de la Rue de Buci et prenez le prolongement de celle-ci (Rue Saint André des Arts), également très animée. Cette vieille rue reliait l’église Saint André des Arts (démolie en 1807) et l’abbaye Saint-Germain-des-Prés.

Anecdote Parisianist : au 61 rue Saint André des Arts, entrez dans  la Cour du Commerce Saint André (construite en 1776 pour remplacer l’enceinte de Philippe Auguste du XIIIe siècle). Vous y verrez le restaurant le plus vieux de Paris, le Procope, ouvert en 1686, où plusieurs illustres personnes ont mangé, comme par exemple Robespierre ou l’inventeur américain (devenu 1er Ambassadeur des USA à Paris) Benjamin Franklin.

Place Saint Michel

Au bout de la Rue Saint André des Arts, tournez à gauche et vous vous retrouverez sur l’une des places les plus populaires de Paris : la Place Saint Michel. La place a été construite en 1855, suivant le plan du Baron Haussmann sous les ordres de Napoléon III. La fontaine de Saint Michel, créée en 1860 par l’architecte Gabriel Davioud,  est un endroit de rendez-vous de prédilection des étudiants avant de se rendre dans un des nombreux bars et restaurants du quartier.

Anecdote Parisianist : Une statue de Napoléon était à l’origine prévue pour la Fontaine, mais les plans furent changés et c’est Saint Michel tuant le dragon qui domine la Place aujourd’hui.

Sainte Chapelle

Rendez-vous sur l’île de la Cité en empruntant le pont en face de la Place Saint Michel. A quelques mètres sur la gauche dans la Rue du Palais se trouve l’entrée de la Sainte Chapelle (8,5€ / 9h-18h). Cette chapelle au style architectural Rayonnant a été construite en 1248 par le roi Louis IX (Saint Louis) pour protéger les Saintes Reliques de la Passion qu’il avait acquises de Constantinople. Alors que l’entrée de la Sainte Chapelle au rez-de-chaussée donne accès à l’espace réservé à la cour du roi à l’époque, le premier étage aux longs vitraux magnifiques s’élançant vers un plafond vouté était exclusivement réservé au Roi et à sa famille.

Anecdote Parisianist : Les Saintes Reliques (certaines maintenant gardées à Notre Dame) ont été achetée à 3 fois le prix du cout de la construction de la Sainte Chapelle.

Marché aux Fleurs

A la sortie de la Sainte Chapelle (et du Palais de Justice), traversez la Rue du Palais pour emprunter la Rue de Lutèce dans l’axe du Palais. Au bout de la Rue de Lutèce, à gauche, se tient tous les jours de 8h à 19h le marché aux fleurs. Montez et descendez les chemins du marché qui existe depuis 1808, où les amateurs de jardinage trouveront sans doute leur bonheur.

Conseil Parisianist : Le Dimanche, un marché aux oiseaux vient s’ajouter à celui des fleurs. Vous aurez à cette occasion la chance de voir tous types d’oiseaux, même des espèces exotiques.

Notre Dame

Au bout de la Rue de Lutèce, tournez à droite dans la Rue de la Cité où se trouve, à quelques mètres de là, le Parvis de Notre Dame. C’est au bout du Parvis que se trouve la Crypte archéologique de Notre Dame (5€, 10h-18h, fermé le Lundi) dont la visite intéressera principalement ceux qui veulent en savoir plus sur la vie sur l’île au Bas Moyen-Age (Ve siècle). La Cathédrale Notre Dame est le monument le plus visité de Paris. Construit entre 1163 et 1345, Notre Dame est riche d’une histoire de 850 ans. Une architecture impressionnante, un trésor inestimable (La Couronne d’Epines), une liste de visiteurs prestigieux (Napoléon, Jeanne d’Arc) en fait un lieu incontournable. Grâce à Victor Hugo et son Roman « Notre Dame de Paris », la cathédrale échappe à la destruction en 1830.

Conseil Parisianist : La file d’attente pour rentrer dans Notre Dame peut paraitre longue, mais elle évolue vite (gratuit, 8h à 18h45), contrairement à celle pour visiter les tours de la cathédrale qui est interminable si l’on n’arrive pas avant 9h30 (8,50€ / 10h-17h45 / 422 marches sans ascenseur ni toilettes).

Hôtel de Ville

En sortant de Notre Dame de Paris, prenez la Rue d’Arcole sur la droite, où les boutiques de souvenirs abondent. Traversez le Pont d’Arcole dans la prolongation. Jusqu’au début du XXème siècle, la lessive était faite sur des barges posées sur la Seine. La plus grande d’entre elle, située au pied du Pont d’Arcole, était l’Arche Marion. Elle employait 250 personnes. De l’autre coté du Pont se trouve l’Hôtel de Ville, un magnifique immeuble de style Néo-Renaissance. Construit en 1882 sur les cendres de l’ancien Hôtel de Ville qui fut incendié pendant la Commune en 1871, il reprend l’architecture de l’ancien bâtiment. Seule la partie consacrée aux expositions temporelles est ouverte au public. Pour ceux qui préfèrent flâner dans un centre commercial, le BHV/ Marais (au nord de l’Hôtel de Ville) est l’un des grands magasins de Paris. La station de métro Hôtel de Ville (ligne 1) est ici.

Anecdote Parisianist : Au Moyen-âge, les provisions étaient déposées par des bateaux sur les berges sablonneuses de la Seine, appelées la grève. Bien des siècles plus tard, les chômeurs en recherche de travail se retrouvaient sur la Place de la Grève, le nom donné au Parvis de l’Hôtel de Ville, donnant naissance à l’expression « faire la grève », qui signifie à l’origine « chercher du travail », mais qui a pris le sens contraire au XIXe siècle.

Ce que d'autres voyageurs en pensent (<% comments_count %> <% comments_count > 1 ? "Commentaires" : "Commentaire" %>)

  • Avatar
    "<% comment.title %>"

    <% comment.user != null ? comment.user.pseudo : comment.pseudo %>, <% comment.user != null ? comment.user.country.international_country.country_name : comment.country.international_country.country_name %>, <% comment.created %>

Voir plus de commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Soumettre le commentaire