Close
<% search.count %> <% search.count > 0 ? 'Results' : 'Result' %>
<% article['medias_ng_thumb']['alt'] %> <% article['medias_thumb']['alt'] %>
<% article['international_article']['title'] %>

<% article['international_article']['tagline'] ? ucfirst(article['international_article']['tagline'].toLowerCase()) : '' %>

  • (<% article['comments_count'] %>) Reviews
From From €<% article['min_price'] %>
From €<% article['min_price'] %> to <% article['max_price'] > 0 ? '€' + article['max_price'] : '' %>
Book
Arènes de Lutèce

Aux Origines de Paris

  • (<% comments_count %>) <% comments_count > 1 ? 'Commentaires' : 'Commentaire' %>

Vous allez aimer:

A quoi pouvait bien ressembler Paris il y a 2000 ans? Ce citynéraire vous emmènera à travers les secrets du Quartier Latin, des vestiges de l’ancienne Lutèce (arène de Gladiateurs, Thermes) jusqu’à l’emblématique monument du Panthéon en passant par des ruelles vivantes et charmantes. Amicalement, Parisianist.

  • <% price_category.international_price_category.title %>

1. Selectionnez votre ticket

<% price['international_price']['title'] %>
Réduction €<% price['price'] %>  À partir de €<% price['from'] %> €<% price['price_off'] %>

  • <% special_offer.trim() %>
  • €<% price.price_off %>
  • <% ticket.trim() %>
  • <% not_included.trim() %>
  • <% what_to_know.trim() %>

2. Selectionnez votre horaire

You must choose a date
  • Ticket valable pour un an
€ <% roundDecimal(currentPrice.item.final_price * currentPrice.item.nb_taken) %>

€ <% special_price.total ? special_price.total : 0 %>

Total:
€<% currentPrice.item.total %>
RESERVER

Notre Engagement


  • Meilleurs Prix Garantis
  • Paiement Sécurisé
  • Sans frais de réservation
  • Sans frais d'annulation

À propos


Y aller
1 Rue Buffon, 75005 Paris
Ligne 5 / 10 - Gare d'Austerlitz

Horaires
Mardi : 09:00 - 17:00
plus moins
Lundi : 09:00 - 17:00 Mardi : 09:00 - 17:00 Mercredi : 09:00 - 17:00 Jeudi : 09:00 - 17:00 Vendredi : 09:00 - 17:00 Samedi : 09:00 - 17:00 Dimanche : 09:00 - 17:00

L'article de nos experts

Jardin des Plantes

Quittez la station de Métro Gare d’Austerlitz (ligne 10) par la sortie 4 « Rue Buffon »  et pénétrez dans le Jardin des Plantes par l’entrée principale au bout du parc faisant face à la Seine. La perspective sur la Galerie de l’Evolution de l’autre côté du parc est admirable. Construits en 1635, ces anciens jardins royaux appartiennent actuellement au Musée d’Histoire Naturelle. Le musée est constitué de plusieurs bâtiments. A gauche, la Galerie de Paléontologie et d’Anatomie Comparative (squelettes d’animaux modernes et préhistoriques), en face, la Grande Galerie de l’Evolution (animaux modernes empaillés), à droite, les Grandes Serres et le zoo de la Ménagerie, le deuxième zoo le plus vieux du monde, créé en 1793.

Anecdote Parisianist : Pendant la Commune en 1871, tous les animaux du zoo ont été mangés par les Parisiens affamés.

Galerie de l'Evolution

Marchez jusqu’à l’autre extrémité du Jardin des Plantes, en contournant la Grande Galerie de l’Evolution par la gauche. La Grande Galerie est une visite à ne pas manquer, surtout avec des enfants, regroupant un grand nombre d’animaux empaillés, certain de plus de 200 ans (7€, 10h-18h, fermé le Mardi). A droite de la Grande Galerie,  se trouve les Grandes Serres, abritant des variétés très rares de plantes médicinales. Juste avant de quitter le Jardin (avant l’entrée de la Grande Galerie) se trouve un arbre solitaire. Ce Sophora Japonais  (qui vient de Chine, contrairement à son nom) a été planté en 1747.

Anecdote Parisianist: Un autre arbre a été planté en 1734, un cèdre du Liban cette fois ci. Il se trouve près du labyrinthe et de la gloriette de Buffon, la plus vieille structure métallique de France.

Mosquée de Paris

A la sortie du Jardin et de la Grande Galerie de l’Evolution, sur le trottoir opposé sur votre droite se trouve la Grande Mosquée de Paris. Construite en 1926 après la Première Guerre Mondiale, la Grande Mosquée de Paris est devenue un lieu de grande importance pour la communauté musulmane de la capitale. Elle est ouverte au public (3€, ouverte tous les jours sauf aux heures de déjeuner et pendant les prières). L’entrée devant la Grande Galerie de l’Evolution est l’entrée du salon de thé, où il fait bon s’asseoir en terrasse avec un verre de thé à la menthe traditionnel, mais l’entrée principale de la mosquée se trouve dans la Rue Georges Desplas, diamétralement opposée au salon de thé.

Conseil Parisianist : et pourquoi ne pas gouter aux parfums délicieux des narguilés du salon de thé ?

Eglise Saint Médard

Suivez la rue Daubenton pratiquement jusqu’à la fin de celle ci (elle se prolonge après un gros Carrefour) où elle devient très étroite et quasiment piétonne. Empruntez un petit passage sur la gauche (ne le ratez pas !) qui donne sur une cour et l’entrée latérale de l’Eglise Saint Médard. Construite entre le XVe et le XVIIe siècle, l’Eglise Saint Médard était très rattachée au culte Janséniste, un mouvement théologique Chrétien sévèrement réprimé au XVIIIe siècle.

Anecdote Parisianist : des malades mentaux venait ici pour implorer un miracle en priant sur la tombe de François de Pâris, un Janséniste, une pratique que Louis XV fit cesser. Ceci provoqua la réaction d’un étranger téméraire qui écrivit  sur la porte d’entrée de l’église : « De par le Roi, défense à Dieu de faire miracle en ce lieu ». Les portes murées sont toujours visibles à l’angle de la Rue Daubenton et la Rue Candolle

Rue Mouffetard

Sortez de l’Eglise Saint Médard par la porte principale et tournez à droite dans la Rue Mouffetard, l’une des rues les plus animée et populaire de Paris. La Rue Mouffetard est également l’une des rues les plus vieilles de la ville, donc le tracé remonte au 1er siècle, à l’époque des Romains. La Rue Mouffetard, en pente, est bordée de magasins, cafés et restaurants en tous genres (boulangeries, chinois, japonais, fondues…). Il s’y tient même un marché certains jours de la semaine.

Anecdote Parisianist : le nom Mouffetard proviendrait probablement de l’ancien mot Mofette qui veut dire odeur nauséabonde. Au XIIIe siècle, les ordures et la boue qui couvraient cette rue dégageaient une odeur putride. Et le fait que les habitants vidaient leurs pots de chambre dans la rue n’arrangeait rien !

Place de la Contrescarpe

Après 10 à 15 minutes de marches paisibles en direction du haut de la montagne Sainte Geneviève, vous vous retrouverez sur la Place de la Contrescarpe, très prisée des parisiens. Il y a beaucoup de bars autour de la place. Le Requin Chagrin est plus populaire le soir alors que le Contrescarpe, au décor très agréable, est parfait pour une pause café.

Anecdote Parisianist : Allez au 55 Rue Lacépède (sur la place de la Contrescarpe). Regardez la taille de la porte d’entrée de l’immeuble, puis levez les yeux pour voir la taille des fenêtres !

Hemingway

Prenez la Rue du Cardinal Lemoine et arrêtez-vous au numéro 74. L’auteur Américain Ernest Hemingway, qui a gagné le Prix Pulitzer pour son roman Le Viel Homme et la Mer, vivait au troisième étage de cet immeuble entre Janvier 1922 et Aout 1923. Hemingway n’a jamais caché son amour pour Paris et le Quartier Latin. Prenez maintenant la Rue Rollin, face à l’immeuble.  C’est au numéro 14 que le philosophe et scientifique français René Descartes  habitait de temps en temps au milieu du XVIIe siècle. Connu pour sa phrase « Je pense, donc je suis », il a été banni de France et s’est installé aux Pays-Bas.

Anecdote Parisianist : Hemingway a été diagnostiqué avec une hémochromatose (surcharge en fer) après son décès. Cette maladie héréditaire pourrait expliquer les nombreux suicides dans sa famille (père, frère, sœur, petite fille ainsi que le sien en 1961).

Arènes de Lutèce

Descendez les escaliers à la fin de la Rue Rollin, traversez la Rue Monge et tournez à gauche dans celle-ci. Au numéro 49, entrez par l’une des entrées dans les Arènes de Lutèce. Lors de la période Gallo-Romaine, Paris s’appelait anciennement Lutèce et afin de divertir la population, une arène fut construite. C’est dans les arènes de Lutèce qu’eurent lieu des combats de gladiateurs, des batailles navales (l’arène était remplie d’eau) ou des représentations théâtrales. L’amphithéâtre pouvait accueillir 15 000 personnes. Les arènes abandonnées furent ensuite utilisées comme cimetière puis ensevelies avec la construction de l’Enceinte de Philippe Auguste au XIIIe siècle. Les arènes ont été redécouvertes en 1860 lorsque la Ville de Paris a commencé la construction d’un hangar à omnibus sur le lieu.

Anecdote Parisianist : Victor Hugo, qui avait déjà sauvé Notre Dame de la destruction, a présidé un comité de sauvegarde des arènes. Le hangar n’a donc jamais été construit.

Enceinte Philippe Auguste

Sortez des Arènes par le même accès que votre arrivée et continuez vers la droite en descendant la Rue Monge. Prenez à gauche à la première intersection (Rue du Cardinal Lemoine) et prenez la deuxième rue à droite (Rue Clovis). Des vestiges de l’enceinte de Philippe Auguste se trouvent à quelques mètres de là. Construite entre 1190 et 1215 sur les ordres du Roi Philippe Auguste, l’enceinte servait à protéger Paris contre les invasions, particulièrement des Anglais. Le Mur fut détruit au XVIe siècle, mais certaines parties sont encore visibles, comme ici.

Anecdote Parisianist : des douves étaient construites à l’extérieur de l’enceinte, qui ont servi bien après comme égouts à ciel ouvert. Ces douves ont été bouchées au XVIIe siècle pour cause d’insalubrité.

Saint Etienne du Mont

Continuez la Rue Clovis jusqu’à la fin de la rue. Sur votre droite se trouve l’entrée de l’église Saint Etienne du Mont. Saint Etienne, saint patron d’une église médiévale détruite et remplacée par Notre Dame de Paris, s’est vu attribué une autre église en son honneur en 1222 sur la colline Sainte Geneviève. Avec plusieurs restructurations et élargissements au cours des siècles, elle possède aujourd’hui une structure composite intéressante. On y trouve les reliques de Sainte Geneviève, la sainte patronne de Paris qui sauva la capitale d’une invasion des Huns au Ve siècle. Blaise Pascal et Jean Racine ont été inhumés dans l’Eglise Saint Etienne du Mont, avant de rejoindre les Catacombes lors du transfert des cimetières parisiens vers l’ossuaire.

Conseil Parisianist : allez tout au bout de l’église pour admirer des magnifiques vitraux sans avoir à lever la tête.

le Panthéon

Vous ne pouvez pas rater le Panthéon (7,50€, 10h-18h), ce monument très imposant devant l’Eglise Saint Etienne du Mont. L’entrée du Panthéon est à l’opposé de l’église, faisant face au Jardin du Luxembourg.  Construit au XVIIIe siècle par le Roi Louis XV pour devenir une église en hommage à Sainte Geneviève, le bâtiment a changé plusieurs fois de statut au cours des années, tour à tour église ou panthéon. Ce n’est qu’en 1885, avec l’arrivée de Victor Hugo,  que le Panthéon assurera en permanence l’accueil des cendres des Grands Hommes de la Nation.

Conseil Parisianist: le Panthéon est en cours de rénovation, mais le monument reste ouvert  au public. L’expérience du Pendule de Foucault est fermée jusqu’en 2016.

Jardin du Luxembourg

Descendez la Rue Soufflot en face de l’entrée du Panthéon et dirigez vous vers le Jardin du Luxembourg. Retournez vous quand même pour revoir la grandeur du Panthéon en vous éloignant. Le Jardin du Luxembourg est une combinaison de jardins à la Française et à l’Anglaise avec plus de 250 ans d’histoire. Les centres d’intérêts sont la Fontaine de Médicis, située près de l’entrée en bas de la Rue Soufflot et les jardins à la Française en face du Palais du Luxembourg (Sénat). La station de RER « Luxembourg » se trouve juste à la sortie de la porte Est du jardin.

Conseil Parisianist : Continuez à découvrir les origines de Paris en suivant la Deuxième Partie. 

Ce que d'autres voyageurs en pensent (<% comments_count %> <% comments_count > 1 ? "Commentaires" : "Commentaire" %>)

  • Avatar
    "<% comment.title %>"

    <% comment.user != null ? comment.user.pseudo : comment.pseudo %>, <% comment.user != null ? comment.user.country.international_country.country_name : comment.country.international_country.country_name %>, <% comment.created %>

Voir plus de commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Soumettre le commentaire