Close
<% search.count %> <% search.count > 0 ? 'Results' : 'Result' %>
<% article['medias_ng_thumb']['alt'] %> <% article['medias_thumb']['alt'] %>
<% article['international_article']['title'] %>

<% article['international_article']['tagline'] ? ucfirst(article['international_article']['tagline'].toLowerCase()) : '' %>

  • (<% article['comments_count'] %>) Reviews
From From €<% article['min_price'] %>
From €<% article['min_price'] %> to <% article['max_price'] > 0 ? '€' + article['max_price'] : '' %>
Book
Au Fil de l'Eau

Au Fil de l'Eau

  • (<% comments_count %>) <% comments_count > 1 ? 'Commentaires' : 'Commentaire' %>

Vous allez aimer:

Ce citynéraire est un délicieux mélange de curiosités qui vous fera découvrir quelques-uns des sites les plus connus de Paris, ainsi que des sites plus secrets, même méconnus des Parisiens ! Une balade dans le port de Paris ou sur les quais de Seine raviront les romantiques, alors que les visites de Notre Dame et de Sainte Chapelle répondront aux attentes des mordus d’architecture et d’histoire. Amicalement, Parisianist.

  • <% price_category.international_price_category.title %>

1. Selectionnez votre ticket

<% price['international_price']['title'] %>
Réduction €<% price['price'] %>  À partir de €<% price['from'] %> €<% price['price_off'] %>

  • <% special_offer.trim() %>
  • €<% price.price_off %>
  • <% ticket.trim() %>
  • <% not_included.trim() %>
  • <% what_to_know.trim() %>

2. Selectionnez votre horaire

You must choose a date
  • Ticket valable pour un an
€ <% roundDecimal(currentPrice.item.final_price * currentPrice.item.nb_taken) %>

€ <% special_price.total ? special_price.total : 0 %>

Total:
€<% currentPrice.item.total %>
RESERVER

Notre Engagement


  • Meilleurs Prix Garantis
  • Paiement Sécurisé
  • Sans frais de réservation
  • Sans frais d'annulation

À propos


Y aller
Place de la Bastille, 75012 Paris
Ligne 1/5 - Bastille

L'article de nos experts

Place de la Bastille

Quittez la station de métro Bastille pour vous trouverez sur la Place de la Bastille. Le rond point bruyant d’aujourd’hui  était autrefois en partie une forteresse devenue prison prise par les Révolutionnaires le 14 Juillet 1789, acte considéré comme l’évènement majeur du début de la Révolution Française. Il ne reste que peu de vestiges de cette fameuse prison : une partie du mur est encore visible sur le quai de la ligne 5 (en direction de Bobigny). A l’est de la Place de la Bastille se trouve l’Opéra Bastille qui, avec l’Opéra Garnier, appartient à L’Opéra National de Paris et propose des spectacles de renommée internationale. La Colonne de Juillet surmonté de l’Esprit de la Liberté doré dominent la Place de la Bastille. Construite en 1840, la Colonne symbolise l’accès au trône du roi Louis-Philippe en 1830.

Anecdote Parisianist : sous la Colonne de Juillet se trouve la dépouille de 700 personnes qui participèrent aux révolutions de 1830 et 1848. Mais pas seulement ! Il y a aussi des momies de 4000 ans apportées par Napoléon après la campagne d’Egypte et enterrées dans la précipitation ici.

Port Arsenal

Prenez le Boulevard de la Bastille puis la petite rue piétonne qui descend vers le canal et le port de l’Arsenal. Ce petit port de plaisance se trouve à la fin du Canal Saint Martin, juste avant qu’il ne débouche dans la Seine. A l’origine, le canal de 4,5km de long a été construit pour apporter de l’eau potable à Paris. C’est au milieu du XXe siècle que le port est utilisé à des fins commerciales pour approvisionner Paris en vin, blé et bois. En 1983, il est décidé de le transformer en port de plaisance. En longeant le port en direction de la Seine, vous verrez des bateaux de toutes sortes : des petits bateaux de loisir aux grandes péniches habitées.

Anecdote Parisianist : le nom Arsenal vient du fait qu’entre les XVIe et XIXe siècles, un arsenal y était construit pour protéger Paris.

Ecluse Morland

A la fin des quais du port, traversez le canal en franchissant l’écluse de Morland. Cette écluse est la 9ème et dernière écluse du Canal Saint Martin. Si vous avez de la chance, vous le verrez même en action. Juste après avoir franchi l’écluse, tournez à gauche dans un petit tunnel qui vous emmènera vers la Seine, puis, une fois sur les quais de Seine, tournez à droite (Quai Henry IV). Construit en 1843, ce quai a été rénové pour accueillir des barges privatisables. Ce quai accueille beaucoup de parisiens qui aiment s’y allonger pour bronzer ou se relaxer en été. De là, on y voit la Cathédrale Notre Dame, la Tour Eiffel et l’île Saint-Louis. Rejoignez le niveau de la rue juste avant de passer sous le premier pont. Passez sous le pont (niveau rue) et prenez la rampe pour rejoindre le niveau de la ville, sur le Quai des Célestins près du Square Henri Galli.

Square Henri Galli

Le Square Henri Galli, sur votre gauche en retournant vers le Pont de Sully peut sembler insignifiant. Il le serait peut-être s’il n’y avait pas des vestiges d’une des tours de la prison de la Bastille. Construite en 1383, la forteresse était utilisée pour protéger Paris des invasions barbares, mais aussi protéger le Roi Charles V d’un éventuel soulèvement du peuple parisien. Transformée en prison d’état au XVIIe siècle, la Bastille devint le symbole du pouvoir absolu de la monarchie. Le 14 Juillet 1789, avec seulement 7 prisonniers (et 100 gardes armés), le peuple attaqua ce symbole et détruisit la forteresse. Ce n’est qu’en 1899, lors de la construction de la ligne 1 du métro que de vieilles pierres furent retrouvées. Elles ont été assemblées dans le square Henri Galli.

Anecdote Parisianist : certaines pierres de la Bastille ont été sculptées dans la forme de la forteresse, dont l’une est visible au Musée Carnavalet (gratuit, 10h-18h, fermé le Lundi), alors que d’autres ont été utilisées pour finir le Pont de la Concorde.

Ile Saint Louis

Traversez le Pont de Sully et vous vous retrouverez sur l’île Saint-Louis, l’une des deux îles naturelles de Paris. Au bout de l’île, vers l’est (gauche), se trouve le Square Barye, un endroit tranquille avec une vue agréable sur la Seine et l’Est de Paris. De là, vous pouvez aussi avoir accès aux quais piétons de l’île Saint Louis, très prisés par les locaux en été. A droite, prenez la rue Saint-Louis en l’Ile, la rue la plus animée du quartier. Ce n’est qu’en 1640 que « l’île aux vaches » (ancien nom) accueille ses premiers habitants. Au fil des ans, les constructions de palais s’y multiplient, l’île prenant rapidement le nom de l’île aux Palaces. En 1725, l’île prend le nom d’île Saint-Louis en hommage au roi de France canonisé Louis IX, qui acquit les Saintes Reliques de la Passion en 1237. Entrez dans l’église Saint-Louis en l’Ile au numéro 19, pour y découvrir son charme.

Anecdote Parisianist : L’église a été conçue par François Le Vau, frère de Louis Le Vau qui fut l’architecte principal du Château de Versailles. Les deux frères habitaient l’île et ont participé à la construction des plus beaux hôtels particuliers.

Ile Saint Louis

Il y a plusieurs petits restaurants et boutiques dans la Rue Saint-Louis en l’Ile, mais le plus emblématique est certainement Bertillon (31 Rue Saint Louis en l’Ile), un glacier datant de 1961. Essayez donc leur spécialité : le sorbet à la fraise sauvage. Si vous avez un peu de temps, n’hésitez pas à faire le tour de l’île pour admirer l’extérieur des magnifiques hôtels particuliers. Beaucoup de personnalités ont habité l’île Saint Louis, comme par exemple Pierre et Marie Curie (Prix Nobel de Physique et, pour Marie seule, de Chimie), Georges Pompidou, Charles Baudelaire et beaucoup d’acteurs contemporains.

Anecdote Parisianist : traversez le petit pont qui relie l’île Saint-Louis à l’île de la Cité au bout de la Rue Saint-Louis en l’Ile. Ce pont s’est effondré 6 fois depuis 1630.

Memorial

Après avoir franchi le Pont Saint-Louis, entrez dans le parc sur votre gauche. Au bout se trouve l’entrée du Mémorial des Martyrs de la Déportation (gratuit / 10h-17h, fermé le Lundi). Il s’agit d’un lieu créé à la mémoire des 200 000 personnes qui ont été déportées pendant l’occupation de la France par les Allemands lors de la Seconde Guerre Mondiale. Après être descendu pour entrer dans le Mémorial, vous vous retrouverez dans une salle sombre au bout de laquelle se trouve un long couloir contenant 200 000 tiges en verre. La tombe du Déporté Inconnu se trouve au bout du couloir. Dans les deux autres pièces du mémorial, des citations arborent les murs.

Conseil Parisianist : le Mémorial des Martyrs de la Déportation est petit et un nombre restreint de visiteurs peut y descendre au même moment. La file d’attente est rapide. Le silence est de rigueur dans le Mémorial.

Pont de l'Archevêché

A la sortie Sud du parc se trouve, à votre gauche, le Pont de l’Archevêché, reconnaissable par la quantité de cadenas qui ornent le pont. Il y a deux endroits principaux à Paris où les couples symbolisent leur union par un cadenas : le Pont des Arts et le Pont de l’Archevêché. Ce dernier a été construit en 1828 et jusqu’en 1850, les gens étaient acquittés d’une taxe pour le franchir. C’est le pont le plus étroit de Paris.

Anecdote Parsianist : Le Pont des Arts va certainement être délesté des cadenas, devenus trop envahissants et menaçant la stabilité du pont, ce qui n’est, pour le moment, pas prévu pour le Pont de l’Archevêché.

Rue Chanoinesse

Entrez dans les jardins  qui se trouvent à l’arrière de la Cathédrale Notre Dame (Square Jean XXIII) et tournez tout de suite à droite. Créé en 1848 afin de remplacer le Palais de l’Archevêché incendié qui se trouvait ici, ce petit jardin est le plus vieux jardin public de quartier. Sortez du parc par la Rue du Cloître Notre Dame et emprunter la rue Chanoinesse devant vous. Réservée exclusivement aux prêtres avant le XVe siècle, la rue s’ouvrit peu à peu à la noblesse qui venait s’installer ici pour éviter de payer des taxes. Au 24 Rue Chanoinesse se trouve une vieille maison de prêtre (maintenant un restaurant appelé Au Vieux Paris d’Arcole). Au 26, les pierres utilisées pour la construction de la cour étaient d’anciennes pierres tombales des cimetières présents sur l’île à l’époque (fermé au public).

Anecdote Parisianist : La légende raconte qu’en 1387, au 18 Rue Chanoinesse (anciennement Rue des Marmousets), un barbier meurtrier vendait de la chaire humaine au pâtissier voisin qui l’utilisait pour ses créations originales. Les deux complices furent brulés vifs devant leur magasin quand leur petit commerce fut découvert.

Rue de la Colombe

Tournez dans la Rue de la Colombe et arrêtez-vous juste avant le 3 Rue de la Colombe. Si vous baissez les yeux, vous découvrirez sur la route que des pierres d’une couleur différentes marquent l’endroit où passait l’enceinte de César. Au IIIe siècle, les habitants de Lutèce sur la Rive Gauche (ancien nom de Paris) se replient sur l’île de la cité en détruisant tous les ponts afin d’éviter une invasion barbare. Une enceinte sur l’île est construite, hommage à l’empereur Romain Jules César. Au croisement de la Rue de la Colombe et la Rue des Ursins, un peu plus loin, se trouve le restaurant « La Réserve de Quasimodo », anciennement un cabaret très connu (la Colombe) avec ses deux premiers étages construits au XIIIe siècle.

Anecdote Parisianist : il est dit que le nom de la Rue de la Colombe vient d’une histoire d’amour entre deux colombes. Une sculpture d’une colombe se trouve sur la façade du restaurant, ainsi que les vestiges d’une ancienne plaque de rue.

Rue des Ursins

Tournez à droite dans la Rue des Ursins. Jean Racine vécut au numéro 7 en 1673. Mais le plus curieux des immeubles de cette rue se trouve au 1 Rue des Ursins : une vrai fausse maison médiévale. En  1958, l’architecte Fernand Pouillon décide de restaurer cette vieille maison, mais de façon très particulière : il veut en faire une maison traditionnelle médiévale. Pour cela, il construit une tour d’escalier, une petite double fenêtre et une porte d’entrée à l’aspect très moyenâgeux. La maison ne peut être visitée. Tournez à droite dans la Rue des Chantres puis tournez à droite et immédiatement à gauche dans la Rue Massillon. Joachim Du Bellay, poète du XVIe siècle, vécut au 1 Rue Massillon.  

Notre Dame

Tournez à droite à la fin de la Rue Massillon et après quelques mètres, vous vous retrouverez sur le Parvis de Notre Dame de Paris. La Cathédrale Notre Dame est le monument le plus visité de Paris. Construit entre 1163 et 1345, elle a donc plus de 850 ans d’histoire. Une architecture impressionnante, un trésor inestimable (La Couronne d’Epines), une liste de visiteurs prestigieux (Napoléon, Jeanne d’Arc…) en fait un lieu incontournable. Grâce à Victor Hugo et son Roman « Notre Dame de Paris », la cathédrale échappe à la destruction en 1830.

Conseil Parisianist : La file d’attente pour rentrer dans Notre Dame peut paraitre longue, mais elle va vite (gratuit, 8h à 18h45), contrairement à celle pour visiter les tours de la cathédrale qui est interminable si l’on n’arrive pas avant 9h30 (8,50€ / 10h-17h45 / 422 marches sans ascenseur ni toilettes).

Marché aux Fleurs

Marchez vers la fin du Parvis de Notre Dame vers la Rue de la Cité. Ici se trouve la Crypte archéologique de Notre Dame (5€, 10h-18h, fermé le Lundi) dont la visite intéressera principalement ceux qui veulent en savoir plus sur la vie sur l’île au Bas Moyen-Age (Ve siècle). Tournez à droite dans la Rue de la Cité et prenez la Rue de Lutèce à gauche. Pas loin sur la gauche se trouve le marché aux fleurs, qui existe depuis 1808 et ouvre tous les jours de 8h à 19h.

Conseil Parisianist : Si vous êtes ici un Dimanche, le marché aux oiseaux vient s’ajouter à celui des fleurs, et vous y verrez de nombreuses espèces d’oiseaux, dont quelques oiseaux exotiques.

Sainte Chapelle

Marchez jusqu’au bout de la Rue de Lutèce, traversez le Boulevard du Palais et tournez à gauche. A quelques mètres se trouve l’accès vers la Sainte Chapelle, qui se trouve dans l’enceinte du Palais de Justice. La Sainte Chapelle, témoignage parfait de l’architecture de style Rayonnant, a été construite en 1248 à l’intérieur du Palais Royal par Louis IX (Saint Louis) afin d’accueillir les Saintes Reliques de la Passion nouvellement acquises. A l’époque, l’entrée au rez-de-chaussée était réservée à la cours alors que le premier étage était exclusivement réservé aux Roi et à sa famille. Dans la Sainte Chapelle, vous verrez de longs vitraux s’étendant vers le plafond vouté, donnant à l’ensemble une impression de légèreté.

Anecdote Parisianist : les Reliques furent achetée à 3 fois le prix de la construction de la Sainte Chapelle.

Conciergerie

En sortant de la Sainte Chapelle et du Palais de Justice, tournez à gauche dans le Boulevard du Palais. Au numéro 2, entrez dans la Conciergerie si vous souhaitez visiter la plus grande  prison durant la Révolution Française (8,5€ / 9h30 – 18h). Une partie du Palais Royal devient une prison d’état en 1370 et l’antichambre de la mort pendant la Révolution Française. Généralement condamnés à mort, rares étaient les prisonniers qui en sortaient "vivants". La visite explique le processus de jugement, le traitement et l’exécution des prisonniers pendant la Terreur (l'exécution ne se faisait pas dans ces lieux).

Anecdote Parisianist : La Reine Marie Antoinette a été emprisonnée à la Conciergerie avant son exécution et une reconstitution de sa cellule est visible. Marie Antoinette quitta la Conciergerie le 16 Octobre 1793 à 4h du matin pour être exécutée à midi sur la Place de la Révolution (aujourd’hui Place de la Concorde).

Palais de la Cité

Lorsque vous quittez la Conciergerie, tournez à gauche dans le Boulevard du Palais. Levez les yeux au coin du Boulevard du Palais et du Quai de l’Horloge, en bord de Seine et vous verrez une horloge qui date de 1370. C’est la première horloge publique de Paris. Tournez à gauche dans le Quai de l’Horloge et longez l’ancien Palais Royal. Ce palais a été construit à travers les siècles, la première pierre ayant été posée au IVe siècle. 4 tours font face à la Seine: la Tour de l’Horloge, la Tour de César (construite sur l’ancien emplacement de l’enceinte de César), la Tour d’Argent (qui abritait le trésor royal à l’époque) et la Tour Bonbec où les prisonniers étaient torturés.

Anecdote Parisianist : Le Palais de Justice qui se trouve actuellement dans l’ancien Palais Royal va bientôt être déplacé dans le quartier des Batignolles.

Square du Vert-Galant

Tournez à gauche dans la Rue de Harlay et immédiatement à droite sur la Place Dauphine. Cette place est  la deuxième place royale la plus ancienne de Paris, après la Place des Vosges, construite au XVIIe siècle, accueillant aujourd’hui plusieurs petits restaurants et cafés typiquement parisiens. Traversez la Place Dauphine pour vous rendre sur le Pont Neuf et accéder à la pointe de l’île de la Cité. Avant la construction du Pont Neuf en 1607, il y avait 3 petits îlots indépendants. Descendez les escaliers qui mènent au Square du Vert-Galant, un des îlots de l’époque. C’est ici que le dernier des Templiers, Jacques de Morlay, fut brulé vif en 1314 pour hérésie sur ordre du Roi Philippe IV Le Bel. N’hésitez pas à marcher jusqu’à l’extrémité de l’île en empruntant les bords de Seine.

Conseil Parisianist : Sur la droite se trouve l’embarcadère des Vedettes du Pont Neuf, une des nombreuses sociétés à proposer une croisière de découverte de Paris. 

Pont Neuf

Remontrez et traversez le Pont Neuf sur votre gauche, pour accéder à la Rive Droite. Le Pont Neuf est le plus vieux pont de Paris, mais n’est pas le premier pont à avoir été construit dans la ville. Construit entre 1578 et 1607, le pont se fait appeler Pont Neuf car c’est le premier pont non habité de la ville.

Anecdote Parisianist : Il pleut des cordes en ce 31 Mai 1578 mais même cela ne suffit pas pour cacher les larmes du Roi Henri III, venu poser la première pierre du pont. En effet, ce matin-là, le Roi avait assisté aux funérailles de ses deux mignons préférés tués en duel.

Conseil Parisianist : Le Pont Neuf est un excellent point de vue sur la Tour Eiffel au loin, surtout le soir quand elle est illuminée.

La station de métro « Pont Neuf » (ligne 7) se trouve au bout du Pont Neuf sur la gauche.

Ce que d'autres voyageurs en pensent (<% comments_count %> <% comments_count > 1 ? "Commentaires" : "Commentaire" %>)

  • Avatar
    "<% comment.title %>"

    <% comment.user != null ? comment.user.pseudo : comment.pseudo %>, <% comment.user != null ? comment.user.country.international_country.country_name : comment.country.international_country.country_name %>, <% comment.created %>

Voir plus de commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Soumettre le commentaire